À propos

Ce site est destiné aux professionnels de la santé du Québec et ne constitue pas un centre d’information sur les médicaments. On peut consulter la Foire aux questions (FAQ) afin de mieux comprendre le Programme de gestion thérapeutique des médicaments.

D’où vient l’idée d’un programme de gestion thérapeutique?

Le Programme de gestion thérapeutique des médicaments, ci-après nommé PGTM, est une initiative des cinq centres hospitaliers universitaires (CHU) du Québec, soit: le Centre universitaire de santé McGill (CUSM), le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), le CHU de Québec (CHU de Qc), le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine (CHUSJ) et le CIUSSS de l’Estrie – Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CIUSSS de l’Estrie-CHUS).

Qu’est-ce que la gestion thérapeutique?

La gestion thérapeutique est définie, dans le cadre du PGTM, comme une approche systématique d’évaluation des médicaments, de leur évaluation pour addition à la liste locale d’un établissement jusqu’à l’évaluation de leur impact auprès de groupes de patients. La gestion thérapeutique intègre des approches de revues systématiques de la littérature, de recherche évaluative sur les pratiques entourant l’utilisation des médicaments et sur la mesure de l’impact sur les coûts des soins de santé. La gestion thérapeutique vise également le développement d’outils d’aide à la décision et de méthodes d’intervention auprès des cliniciens afin de favoriser une utilisation optimale du médicament.

Quel est le mandat du PGTM?

Le PGTM relève de la conférence des CHU et a pour mandat de favoriser une utilisation optimale des médicaments dans les CHU, par le biais d’activités de soins, d’enseignement, de recherche et d’évaluation des technologies.

Quels sont les principes directeurs du PGTM?

Le PGTM est fondé sur les principes directeurs suivants:

Collaboration – réelle et équitable entre les CHU et entre les intervenants (p.ex. médecins, pharmaciens)

Validité scientifique – par l’utilisation de méthodes d’évaluation appropriées en se fondant sur les données probantes

Transparence – tout au cours du processus en tenant compte des contraintes légales

Pertinence – par le développement d’outils qui répondent aux besoins des cliniciens, qui supportent l’aide à la décision et les activités d’enseignement

Rayonnement – au niveau scientifique afin d’en faire profiter les intervenants du réseau et d’être reconnu par les pairs

Continuité – par le développement de méthodes, de base de données et d‘outils favorisant une évaluation continue des médicaments ciblés

Éthique – par le respect des principes éthiques

Quels sont les objectifs du PGTM?

Objectifs généraux

  • Favoriser une utilisation optimale des médicaments en termes d’efficacité, d’innocuité et d’efficience en priorisant la qualité dans la dispensation des soins et la communication de l’information afin d’améliorer la santé des usagers et de la population
  • Limiter une utilisation des médicaments qui serait sous-optimale en termes de coûts et d’efficience

Objectifs spécifiques

  • Développer et appliquer un processus uniformisé d’évaluation entourant toutes les étapes d’utilisation d’un médicament incluant:
    •  L’évaluation systématique des données probantes sur les médicaments, comprenant l’évaluation de la documentation scientifique, l’attribution de niveaux d’évidence scientifique en termes d’innocuité et d’efficacité; une revue de littérature des données pharmaco-économiques disponibles ainsi que l’impact budgétaire possible des médicaments pour les CHU et la formulation d’une règle d’utilisation pour les médicaments
    • L’évaluation de l’utilisation des médicaments par les analyses descriptives, les revues d’utilisation des médicaments (RUM) et les RUM de suivi
  •  Développer un modèle d’intervention clinique visant la mise place d’outils efficaces et utiles aux cliniciens, pour préconiser l’utilisation optimale des médicaments dans les CHU.
  • Assurer l’efficacité et l’efficience du programme par la mise en commun des expertises et des ressources par le:
  • Développement et partage de documents standards (prise de position préliminaire (PPP), règle d’utilisation (RU), analyse descriptive (AD), revue d’utilisation (RUM), revue d’utilisation de suivi (RUM suivi) et modèles d’intervention clinique (MIC))
  • Développement et partage des expertises cliniques, scientifiques et méthodologiques
  • Développer et partager des méthodes communes et efficaces de diffusion de l’information
  • Réaliser des activités de recherche évaluative

Le PGTM n’a pas pour objectif de se substituer aux comités de pharmacologie des établissements de santé. Le PGTM vise à limiter la duplication au niveau des différentes étapes précédant les prises de décision dans les organisations et à fournir aux CHU des outils facilitant le suivi de l’utilisation des médicaments. Les décisions prises par le PGTM n’engagent que le programme et chaque comité de pharmacologie demeure souverain quant aux recommandations qu’il fait au sein de son établissement.

Qui fait partie du PGTM?

Le PGTM est composé de pharmaciens et de médecins membres des CHU qui peuvent être membres du comité exécutif et du comité scientifique. Le comité exécutif travaille en collaboration avec la table des DSP des CHU et la table des chefs de départements de pharmacie des CHU.

Advertisements
%d blogueurs aiment ce contenu :